ABSYNTHE production

Production digitale - Ingénierie culturelle

Accueil > Production de programmes > Le Nègre du Tsar

Le Nègre du Tsar

Docufiction en préparation

samedi 19 septembre 2009

Au 18√©me si√®cle, la Russie n’√©tait pas impliqu√©e dans le march√© aux esclaves et il n’y avait pas, par cons√©quent, de discrimination raciale √ l’√©gard des africains en Russie.

N√©anmoins, le rapport que Pouchkine entretient avec son origine africaine et le regard de la soci√©t√© russe, qui le consid√®re comme un repr√©sentant de la race n√®gre, a sensiblement influenc√© l’univers spirituel du po√®te.

Le meilleur des √©crivains russes post-Pouchkine, celui-l√ m√™me que le philosophe Nietzsche consid√©rait comme un laser, un scanner de l’√Ęme humaine sinon de l’√Ęme russe s’il en f√ »t, F√©dor Dosto√Įevski, est l’anc√™tre originel d’une f√Ęcheuse omission.

Dans son fameux discours sur l’universalit√© de Pouchkine, Dosto√Įevski semble beaucoup attendre de la “troisi√®me partie de l’œuvre” du po√®te, dont manifestement “Le N√®gre de Pierre Le grand” fait partie... Or voici que ce grand admirateur d’Eug√®ne On√©guine fait l’impasse sur le “corps noir” et la “divine n√©grit√©” du “soleil russe”, inaugurant "√ -l’insu-de-son–plein-gr√©" le rituel tant de fois observ√© dans les c√©l√©brations de 1999.

De ce constat est n√© l’id√©e que l’histoire des repr√©sentations euro-africaine reste √ √©crire. C’est tout naturellement, √ travers le g√©nie de Pouchkine, que nous avons entrepris cette production. La modernit√© de Pouchkine nous entra√ģne sur une r√©alisation qui ne pourra qu’√™tre que singuli√®re.

Auteur : Blaise NDJEHOYA - Olivier VAN’L