ABSYNTHE production

Production digitale - Ingénierie culturelle

Accueil > Production de programmes > La Rive Noire

La Rive Noire

De la Harlem Renaissance àPrésence Africaine - Un film documentaire de Blaise Ndjehoya

mardi 15 avril 2014


Synopsis :

La crise Ă©conomique (1929-1933), qui a dĂ©butĂ© un "jeudi noir" Ă la Bourse de New-York et s’est poursuivie jusqu’au "New Deal" de Roosevelt, marque la fin de la Black Revolution dont ses quartiers se situaient Ă Harlem. La musique (jazz, blues, chant lyrique), la poĂ©sie, la peinture, les arts graphiques, la danse, (....) - toutes fleurs Ă©closes dans le Nord-Ouest de Manhattan, sur les rives du fleuve Harlem -, vont traverser l’Atlantique et passer de l’AmĂ©rique du Nord Ă l’Europe de l’Ouest. La France en gĂ©nĂ©ral et Paris en particulier vont devenir le refuge des transfuges de ce mouvement culturel. La revue fondĂ©e par le SĂ©nĂ©galais Alioune Diop, en dĂ©cembre 1947 Ă Dakar et janvier 1948 Ă Paris, deviendra le lieu de rencontres entre Noirs des Etats-Unis d’AmĂ©rique, des CaraĂŻbes Françaises et de l’Afrique.

La thèse du jeune Ă©tudiant AimĂ© CĂ©saire, Ă Normale Sup, dont on fĂŞtera en 2013 l’anniversaire de sa naissance, avait pour sujet : "la Harlem ou la Black Renaissance (1919 - 1929)". Quelque part dans le film AimĂ© CĂ©saire, lorsqu’il crĂ©e la revue "Tropiques" en 1941 Ă la Martinique, avoue que la Black Renaissance a Ă©tĂ© le dĂ©clic de la rĂ©volution poĂ©tique que fut la "NĂ©gritude".

A Paris, Richard Wright (1946), James Baldwin (1948-9), pour le roman ; Chester Himes (1953) pour le polar ; JosĂ©phine Baker et Sydney Bechet (1922) pour la "Revue Nègre" ; Herb Gentry (1946-7), pour la peinture ; Gordon Parks, (....) pour la photographie de "Life Magazine" (...) sont quelques figures des transfuges de Harlem ou de la Nouvelle-OrlĂ©ans.

Cette gĂ©nĂ©ration qui appartient Ă la Harlem Renaissance, et ses successeurs composeront les transfuges de la Rive Noire, celle qui part des rives de la Harlem river et de l’Hudson jusqu’aux berges de la Seine. Ils sont dans le livre de Michel Fabre, "la Rive Noire", biographe, traducteur, historien de la Harlem Renaissance.

De cette galerie de portraits, ressortent Richard Wright, Claude Mc Kay, Langston Hughes, James Baldwin, Herb Gentry peintre du groupe Cobra, premier galeriste noir de Paris, Gordon Parks, inventeur du cinéma de la Blackploitation ("Shaft"). Leurs pairs africains et antillais sont Léopold Sedar Senghor, Aimé Césaire, Léon Gontran Damas, Alan Locke, Countee Cullen, Alioune Diop, David Diop, René Maran, Guy Tirollien, (....)

Genre : Documentaire
DurĂ©e : 90 minutes
RĂ©alisateurs :Blaise NDJEHOYA
Olivier Van’l
Production : ABSYNTHE production®
AnnĂ©e de mise en production : 2008
avec le soutien de la direction culturelle de la ville de St Étienne

Avec dans l’ordre d’apparition en interview de :
Anthony Mangeon
Colin Grant
Howard Dodson
Aimé Césaire
Lilyan Kesteloot
Gilles Roussi
Michel Fabre
Gordon Parks
Herb Gentry
Daniel Maximin
Manuel Zapata Olivella
René Depestre




Bande Anonnce - La Rive Noire par ovanl